Infos sur le chaume

Le chaume c'est quoi ? 

Le terme chaume désigne les tiges végétales utilisées pour la couverture (roseau, seigle, jonc).

Aujourd'hui, c'est avant tout le roseau qui sert de chaume, on le pose par bottes sur la pente de la toiture. La couverture chaume est saine, naturelle, respirante et isolante

C'est cher ? 

Pas forcément, même si basiquement la toiture chaume à un prix supérieur à des matériaux tels que l'ardoise ou la tuile mécanique. Elle est compétitive sur les tuiles romaines, le zinc ou la toiture végétalisée.

En outre, vous pouvez faire des économies sur plusieurs postes.

- La charpente peut être légère sans risque de déformation ( douglas ou chataigner), le chaume ne pèse que 30 kg/m².

- L'isolation peut être supprimée (ou minimisée) car le chaume est aussi un isolant.

- La ventilation mécanique (VMC) n'est pas nécessaire car le chaume renouvelle l'air naturellement et régule l'humidité de l'habitat.

ça dure combien de temps ? 

Un toit de chaume a une durée de vie moyenne de 35 à 40 ans pour une pente de toiture de 45 °. Le principe veut que la durée augmente avec la pente. 

Entretenu, un toit de chaume peut durer 45 ans avant d'envisager une réfection.


On peut faire du chaume en construction neuve ? 

Même si le charme de la chaumière d'antan est vivace, la couverture chaume n'appartient pas au passé. Elle trouve sa place sur des projets modernes et sa mise en oeuvre est soumise à des normes techniques simples. Et les mariages de matériaux sont possibles.


ça prend feu ? 

Oui comme toutes les maisons…

Pourtant les risques ne sont pas plus élevés. Le chaume une fois posé devient compact et il oppose alors une résistance naturelle à la prise au feu. A noter que le chaume ne dégage pas de fumée toxique.

Sur ce point, les compagnies d'assurance ont tranché, elles ne font pas payer de surprime aux propriétaires de chaumières.


ça prend l'eau ? 

La couverture chaume a une épaisseur de 35 cm en moyenne, elle est constituée de bottes de roseau dont la longueur varie de 1m50 à 2m50. La surface visible est l'extrémité de la tige de roseau et la pénétration d'eau par capillarité est de 5 cm environ sur l'épaisseur globale. Le secret est que l'eau est captée par la tige de chaume et poursuit sont chemin vers le sol (en passant par le larmier) grâce à la pente de la toiture.

ça attire les bêtes ? 

Le chaume n'est pas plus responsable qu'une toiture conventionnelle de la présence d'animaux dans les combles. Le roseau n'est pas comestible.

c'est solide ? 

La pose est réalisée par couches successives. Chaque couche est maintenue par une barre de maintien fixée au levier de serrage.
Comme les bottes de roseaux s'étendent sous plusieurs barres de maintien, elles sont en moyenne retenues quatre fois.
Ce qui confère une grande résistance et un arrachement peu probable.